Accueil
 
 
 
 

La formation du masseur-kinésithérapeute

La profession
La formation initiale
La formation post diplôme

 
 

A la une


Faux remplaçants


L’Ordre des masseurs-kinésithérapeutes a reçu plusieurs signalements concernant des masseurs-kinésithérapeutes en délicatesse avec la justice ordinale et/ou pénale et qui proposent d’effectuer des remplacements. Cette période estivale de congés étant propice aux remplacements de (...)

Cours de gymnastique : le masseur-kinésithérapeute est-il légalement compétent ?


Un masseur-kinésithérapeute diplômé d’Etat est-il habilité à donner des cours de gymnastique en salle et en milieu aquatique ou doit-il suivre une formation complémentaire spécifique ? Les actes que les masseurs-kinésithérapeutes sont habilités à réaliser sont précisés aux articles (...)

Actualités de l’Ordre


Grande conférence de la santé 12 février 2016 L’Ordre salue une feuille de route ambitieuse qui met la kinésithérapie sur la voie d’une discipline universitaire. Parmi les mesures présentées lors de la Grande conférence de la santé qui s’est tenue hier, le Conseil National de (...)

Loi de santé : une nouvelle définition de la profession


la loi n°2016-41 du 26 janvier 2016 de modernisation de notre système de santé a introduit une nouvelle définition de la profession. La rédaction de l’article L4321-1 du code de la santé publique est ainsi rédigé : La pratique de la masso-kinésithérapie comporte la promotion de (...)

Répertoire Partagé des Professionnels de Santé


Un identifiant unique pour faciliter vos démarches. Vous allez bientôt recevoir un numéro RPPS (Répertoire Partagé des Professionnels de Santé). Vous conserverez cet identifiant de 11 chiffres tout au long de votre carrière, même en cas de changement de département. (...)

Elections du 31 mai 2017


L’ORDRE L’Ordre veille au maintien des principes de moralité, de probité et de compétence indispensables à l’exercice de la masso-kinésithérapie et à l’observation par tous ses membres, des droits, devoirs et obligations professionnels ainsi que des règles édictées par le code de (...)

Urgence en kinésithérapie : Les conditions d’intervention des kinésithérapeutes


Face à une situation d’urgence, le kinésithérapeute peut désormais, légalement, prendre en charge des patients sans prescription d’un médecin. C’est la conséquence de l’article L. 4321-1 du code de la santé publique qui dispose qu’ « en cas d’urgence et en l’absence d’un médecin, le (...)

Actualités


Développement professionnel continu


L’article 114 de la Loi de Modernisation de notre Système de Santé, a été publié au Journal Officiel le 27 janvier 2016 dernier. La parution du décret 2016-942 du 8 juillet 2016 vient le compléter et créer l’Agence nationale du DPC. L’obligation triennale Chaque professionnel de (...)

Délivrance d’orthèses plantaires ou semelles orthopédiques


Délivrance d’orthèses plantaires ou semelles orthopédiques par les masseurs-kinésithérapeutes. Communiqué du conseil national de l’ordre des pédicures-podologues et du conseil national de l’ordre des masseurs-kinésithérapeutes. (...)

Le kinésithérapeute partenaire de santé privilégié


Le Conseil national lance une grande campagne de sensibilisation visant à rappeler le rôle essentiel du kinésithérapeute comme partenaire de santé privilégié de la performance sportive professionnelle, mais aussi de la pratique sportive amateur. Cette campagne se déclinera dans la (...)

Prescription des substituts nicotiniques


La Loi de santé de 2016 permet aux masseurs-kinésithérapeutes de prescrire des substituts nicotiniques. Le Conseil départemental de l’Ordre des masseurs-kinésithérapeutes de Dordogne, en partenariat avec l’association kines24, vous invite à une soirée d’information : lundi 19 (...)

L’Ordre lance une campagne de sensibilisation nationale sur la rééducation périnéale


L’Ordre des masseurs-kinésithérapeutes a lancé, le 8 mars 2017, en partenariat avec deux associations spécialisées en périnéologie (SIREPP et ARREP), une large campagne de sensibilisation nationale sur la rééducation périnéale. Véritable enjeu de santé publique, les dysfonctionnements (...)

Flash Info

Actualisation de l’espace professionnel

L’espace réservé aux professionnels vient d’être actualisé, notamment quant aux exemples de contrats professionnels et aux avis déontologiques émis par le Conseil national...

L’espace réservé aux professionnels est régulièrement actualisé, notamment la liste des remplaçants mise à jour chaque mois.

Nous vous invitons à visiter fréquemment cet espace.




Avis de remplacement

L’article R4321-107 du code de la santé publique dispose :

.../... Le masseur-kinésithérapeute qui se fait remplacer doit en informer préalablement, sauf urgence, le conseil départemental de l’ordre dont il relève en indiquant les noms et qualité du remplaçant, les dates et la durée du remplacement. Il communique le contrat de remplacement .../...

Pour vous permettre de remplir simplement vos obligations vis-à-vis du code de la santé, le Conseil départemental de l’Ordre des masseurs-kinésithérapeutes de Dordogne met ce formulaire à votre disposition.




Contrats

Le Conseil national de l’Ordre des masseurs-kinésithérapeutes met à disposition des professionnels, un site dédié aux contrats. Vous y trouverez de nombreuses informations utiles, un glossaire, une foire aux questions, des modèles de contrats, des contrats-types, etc...
A visiter impérativement avant signature de tout contrat !




Escroquerie

Plusieurs sociétés commerciales lancent régulièrement des campagnes de démarchage auprès des masseurs-kinésithérapeutes les incitant à adhérer à divers annuaires/registres ou sites Internet payants.
Les sociétés qui organisent ces démarchages ont des dénominations qui se rapprochent de celles d’organismes publics ou parapublics connus. Nous pouvons citer à titre d’exemple les sociétés INFOREGISTRE, INFOS-SIRET et RSI (Répertoire des sociétés et indépendants). Le choix de ces dénominations est de nature à entretenir une certaine confusion pour le public destinataire et peut laisser à penser que les professionnels doivent renseigner et retourner ces formulaires.
Il n’existe bien évidemment aucune obligation d’adhérer à ces propositions commerciales.
Mais il convient de souligner que, dès lors qu’un masseur-kinésithérapeute aura renseigné et retourné le bulletin d’adhésion, il sera redevable de la somme prévue (jusqu’à 1000 euros selon le cas).
Nous invitons tous les masseurs-kinésithérapeutes à la plus grande vigilance.